Marguerite Yourcenar : 2 sites à St-Jans-Cappel (Nord)








Dans une dépendance du château familial détruit du Mont Noir
propriété et gestion Département du Nord
Centre de résidence d'écrivains européens

Un musée dans la commune de Saint-Jans Cappel
propriété et gestion Département du Nord
Reconstitution de la vie de Marguerite Yourcenar, cadre de vie et oeuvre



 




Sur le Mont-Noir un centre de résidence d'écrivains

Un lien très fort unit Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel et au Mont-Noir. Le bisaïeul de Marguerite Yourcenar avait fait construire en 1824 un château qui fut habité par la famille de Crayencour jusqu’à sa vente en 1913. Détruit en 1917 lors des bombardements, le château ne fut jamais reconstruit.

Marguerite Cleenewerck de Crayencour (dont Yourcenar est l’anagramme) vint passer ses vacances d’été de 1903 à 1913. L’auteur lors d’un entretien avec Mathieu Galley dira: « Les plus forts souvenirs sont ceux du Mont-Noir parce que j’ai appris là à aimer tout ce que j’aime encore : l’herbe et les fleurs sauvages mêlées à l’herbe ; les vergers, les arbres… »

Sur le Mont-Noir, seul subsiste aujourd’hui le pavillon du garde et les écuries qui ont été transformées en Centre de Résidence d’Écrivains Européens Villa Marguerite Yourcenar .

Suite aux vœux de Marguerite Yourcenar, l’emplacement du domaine est aujourd’hui un parc naturel au sein duquel il est possible d’admirer la floraison des jacinthes en mai, le sous-bois aux oiseaux, la grotte que l’auteur, enfant, fleurissait ; ainsi que les arbres, l’étang et les rhododendrons qui ont entouré les premières années de Marguerite Yourcenar dépeintes dans Archives du Nord.

La Villa Mont-Noir a pour mission d'accueillir des écrivains qui trouvent là un lieu retiré et paisible pour écrire mais aussi de faire découvrir leur oeuvre au grand public en organisant diverses manifestations.

Elle s'inscrit dans un réseau de centres littéraires européens qui se sont fixés les mêmes objectifs. Le Centre Départemental de Résidence d'Ecrivains Européens, Villa Mont-Noir, fait écho à la dimension universelle de l'oeuvre et de la vie de Marguerite Yourcenar et affirme l'identité du Nord, terre d'échange et de culture.

Les auteurs ayant déjà publié un ou plusieurs ouvrages peuvent être candidats pour une résidence au sein de la Villa Mont-Noir. Trois écrivains de nationalités différentes sont accueillis simultanément. Autour de chaque résident, une soirée ouverte au public (sur réservation) est organisée chaque mois : il s'agit d'une manifestation artistique en relation avec l'oeuvre de l'écrivain invité.

Chaque année, le premier ou le deuxième dimanche de juin, se déroule le Festival "Par Monts et par Mots". De nombreux écrivains européens effectuent le déplacement pour cette fête champêtre dans le parc Marguerite Yourcenar. Au programme : salon du livre, lectures, théâtre, concours d'écriture, ateliers, débats, rencontres...

dddd

Un musée Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar vivant aux Etats-Unis reviendra à plusieurs reprises en pèlerinage dans ces lieux qui l’ont vu grandir et qui ont toujours eu une place importante dans son cœur.

C’est dans cet esprit qu’en 1977, Louis Sonneville eut l’idée d’envoyer à Marguerite Yourcenar, domiciliée aux États-Unis et dont il connaissait l’attachement au Mont-Noir, quelques bulbes de jacinthes et une poignée de terre de l’ancienne propriété familiale. Ce fut le début d’une longue correspondance et de projets dont celui de créer dans la commune le Musée qui lui est dédié.

Le 29 septembre 1985 le Musée communal Marguerite Yourcenar fut inauguré dans le village de Saint-Jans-Cappel en présence de Maurice Schumann. Marguerite Yourcenar le visitera le 3 mai 1986, inscrivant sur le livre d’or : « Avec le très grand plaisir de me retrouver chez moi. » Il abrite depuis, le travail réalisé par Louis Sonneville durant de nombreuses années.

Le Musée se propose d’unir par un lien plein de respect et d’affection, Marguerite Yourcenar au pays de son enfance ; ajoutant ainsi à sa vocation didactique l’hommage de la Flandre au prestigieux auteur des Archives du Nord.

La première salle présente l'enfance de l'auteur, à travers des photographies et des documents originaux.

La deuxième salle propose une reconstitution de son bureau de Petite Plaisance, sa résidence aux États-Unis, où elle écrivit ses plus célèbres romans : Mémoires d'Hadrien et L’Œuvre au Noir. On y découvre également les portraits de quelques personnes ayant joué un rôle important dans sa carrière et sa vie privée.

Enfin, la dernière salle relate les circonstances de son élection à l'Académie Française ainsi que son engagement en faveur de l'écologie, la préservation de l'environnement et la protection des animaux. Un documentaire réalisé à partir d'extraits d'entretiens avec l'écrivain retrace les moments forts de sa vie.

dddd