Marcel Proust un musée à Illiers-Combray








La Maison de Tante Léonie à Villiers-Combray (Eure-et-Loire)


propriété et gestion : Association Amis de Marcel Proust

Pièces et mobiliers époque plus souvenirs familiaux

 


 




La Maison de Tante Léonie-Musée Marcel Proust a pour cadre la maison de Jules et Elisabeth Amiot, oncle et tante paternelle du futur écrivain. Enfant, il y passa des vacances entre six et neuf ans.

En 1954, la maison familiale est achetée et aménagée en musée par Germaine Amiot (cousine de Proust) et mise en valeur par Philibert-Louis Larcher (inspecteur de l’enseignement technique). Elle est rebaptisée « Maison de tante Léonie » en référence à son œuvre À la recherche du temps perdu.

En 1971, Illiers est rebaptisé Illiers-Combray par décision du ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin pour le centenaire de la naissance de Marcel Proust. Le « Musée Marcel Proust » est inauguré en 1972.

En 1976, peu avant sa disparition, Germaine Amiot fait don de la propriété à la « Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray ».

De nombreux dons et legs de sa famille et de ses proches permettent d'exposer une riche collection de meubles et objets extraits de l'appartement du boulevard Haussmann, de photographies, de portraits, de tableaux, de lettres et de documents ayant appartenu à l'auteur. Le musée se compose de la maison et de son jardin, de la cuisine pittoresque, du salon oriental de l'oncle Jules, des chambres de Marcel et de tante Léonie, des chambres Weil, de la salle des photographies Nadar, du « jardin du Pré-Catelan » (jardin exotique proche de la maison que l'oncle de Proust a créé par passion de l'Orient). S'ajoutent les souvenirs familiaux et les portraits des amis de l'écrivain.

dddddd

dddddd

dddddd