Alfred de Musset au manoir de Bonaventure (Loir-et-Cher)








Manoir de la famille Musset, le Gué du Loir à Mazangé (41)


propriété et gestion privées

deux pièces ouvertes à la visite

 


 




Domaine privé, ce manoir du XVe-XVIe siècles pour une aile et XVIIe siècle pour l'autre, est entouré d'une enceinte du XVIe siècle. Monument ayant appartenu pendant 300 ans à la famille de Musset. Le jeune Alfred et son frère Paul y passaient leurs vacances.

Le jardin à l'intérieur de l'enceinte et deux pièces du manoir sont ouverts à la visite.

Après avoir traversé les siècles accompagné de son cortège de légendes et d’ombres illustres, le manoir de Bonaventure demeure, malgré les outrages que le temps- et parfois les hommes- lui ont infligés, l’un des hauts–lieux de la vallée du Loir. Dans un cadre paisible et verdoyant, au confluent du Loir et du ruisseau du Boulon, le site est aussi un lieu de passage puisque la route de Montoire à Vendôme et une des anciennes voies de Paris à Tours croisent tout près de là au Gué du Loir.

Les fouilles actuelles ont mis à jour de très anciennes fondations sur lesquelles s’élevait au XIIIè siècle une maison religieuse appartenant aux Templiers de Vendôme, puis après 1312 aux Cordeliers dont Bonaventure était le grand saint. Au début du XVème siècle, les Cordeliers, pour observer la règle de pauvreté, doivent abandonner la Bonaventure qui échoit à des laïques. En 1533, le manoir est la possession de Nicolas Girard de Salmet, seigneur attaché au service d’Antoine de Bourbon, duc de Vendôme, père du futur Henri IV.

Classé monument historique en 1966, la Bonaventure est livrée en 1970 aux mains des ouvriers. D’abord orienté vers l’arrêt de la destruction et le sauvetage des bâtiments encore debout, l’essentiel du gros œuvre a été réalisé en dix ans, et grâce à l’acharnement de ses propriétaires, la Bonaventure est désormais sauvée.

dddddd

dddddd

demeure au 5 rue Thabor à paris

dddddd

.