Jean Giraudoux à Bellac (Haute Vienne)







Maison natale y a vécu 7 ans mais l'évoque souvent dans son oeuvre


propriété ville Bellac et gestion Association Amis de J.G.

Objets, souvenirs, photographies, nombreux livres


 


 




Le seul lieu qui garde sa mémoire est un de ceux où il a le moins vécu et celui qui est le plus évoqué dans son oeuvre : la maison de son grand-père, vétérinaire de Bellac en Haute-Vienne. Giraudoux n’y vit que ses sept-huit premières années, avant d’habiter Pellevoisin. Bellac et le Limousin apparaissent dans «Les Provinciales», «Suzanne et le Pacifique», «Siefried et le Limousin», «Intermezzo», les «Cinq tentations de La Fontaine» ou encore «L’Apollon de Bellac».

"A Bellac, entrez, je vous prie, dans la maison où je suis né...'" (Provinciales).

Animée par l'Association des amis de Jean Giraudoux, la maison natale de l'écrivain renferme de nombreux objets, photographies et souvenirs personnels. Une importante bibliothèque, confiée par son fils, compte plus de trois mille volumes, regroupant les acquisitions bibliophiliques de l'écrivain et les ouvrages dédicacés reçus de ses contemporains.

Cette maison, ayant aujourd'hui fonction de Centre culturel grâce à la ville de Bellac, présente régulièrement des expositions en liaison avec le Festival de Bellac. Enfin, ce Centre accueille chercheurs et étudiants du monde entier s'intéressant à l'oeuvre de Jean Giraudoux.

ddddd