Les châteaux d'Alexandre Dumas





Un musée à Villers-Cotterets sa ville natale dans un hôtel particulier
La ville de Villers-Cotterets propriétaire et gestionnaire
Oeuvres avec iconographie et objets des 3 Dumas

Enfance au château des Fossés dans l'Aisne
Propriété privée
Pas de présence des Dumas

Le château de Monte-Cristo
La ville de Port-Marly l'a acheté et gère un musée
Panthéon personnel de Dumas et décors pour rêver





Musée à Villers-Cotteret pour le père et le fils

Installé depuis 1952 dans les salons d’un bel hôtel particulier du XIXe siècle, le musée Alexandre Dumas entretient la mémoire de trois générations de l’illustre famille Dumas : C’est au lendemain des célébrations du centenaire de la naissance de l’écrivain en juillet 1902 que le conseil municipal de Villers-Cotterêts décide de la création d’une collection municipale de documents, souvenirs et autographes se rattachant à Villers-Cotterêts et à son histoire. La gestion des collections réunies est alors confiée à la Société Historique Régionale de Villers-Cotterêts créée le 8 avril 1904. Le musée ouvre ses portes en 1905 au 13 rue Demoustier.

Les collections s’agrandissant, le musée est déménagé dans différents locaux et évacué à Dijon pendant la première guerre mondiale. Les collections en reviendront amputées.

En 1952, le musée est à nouveau inauguré à l’hôtel du Dauphin en présence de Jeannine d’Hauterive, petite-fille d’Alexandre Dumas et présidente d’honneur de la Société des Amis d’Alexandre Dumas père créée cette même année pour soutenir et développer le musée Alexandre Dumas.

Jeannine et son mari Ernest d’Hauterive ont Légué une grande partie de leur collection au musée qui expose aujourd’hui des portraits peints et sculptés signés par des artistes de renoms parmi lesquels on distingue Louis Boulanger, Eugène Giraud, Albert-Ernest Carrier-Belleuse, Jules Franceschi, Edouard Dubufe, Jules Lefèvre, Jules Machard, Alphonse de Moncel…

Le musée conserve également de nombreux documents autographes et manuscrits originaux à découvrir sur la page des collections numérisées.

Le musée, labellisé « Musée de France » en 2002, propose des expositions temporaires annuelles sur l’œuvre et la vie des trois Dumas, mais aussi sur l’Art et l’Histoire de Villers-Cotterêts et sa région.

Trois salles au rez-de-chaussée présentent plusieurs documents manuscrits autographes, imprimés, peintures et sculptures, relatifs aux trois Dumas:le général, Alexandre père et fils.



dddddddd


Le château des Fossés pendant l'enfance

Entre 1804 et 1806, c’est au château des Fossés, loué par son père, qu’Alexandre Dumas a fixé ses tout premiers souvenirs : « Du plus loin qu’il me souvienne, c’est-à-dire de l’âge de trois ans, nous habitions, mon père, ma mère et moi, un petit château nommé les Fossés, situé sur les limites des départements de l’Aisne et de l’Oise, entre Haramont et Longpré. On appelait ce petit château les Fossés, sans doute parce qu’il était entouré d’immenses fossés remplis d’eau. »

Situé au 26, route de la Vallée de Baudrimont à Haramont, à 4 km de Villers-Cotterêts, 10 km de Pierrefonds, dans le Valois.

On retrouve ces tout premiers souvenirs dans son œuvre : « Sur les limites du département de l’Aisne, à l’ouest de la petite ville de Villers-Cotterêts, engagées dans la lisière de cette magnifique forêt qui couvre vingt lieues carrées de terrain, ombragées par les plus beaux hêtres et les plus robustes chênes de toute la France, peut-être, s’élève le petit village d’Haramont, véritable nid perdu dans la mousse et le feuillage, et dont la rue principale conduit par une douce déclivité au château des Fossés, où se sont passées deux des premières années de mon enfance.



Le château de Monte-Cristo

En 1844, enrichi par le succès des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas décida de se faire construire une maison sur la colline des Montferrands à Port-Marly. Deux ans plus tard, c'est un château Renaissance, à deux étages avec tourelles, clochetons et terrasses qui sortit de terre au beau milieu d'un parc à l'anglaise. Les façades sculptées du château présentent en médaillons les portraits d'écrivains célèbres chers à Alexandre Dumas. Cette vaste demeure renferme un superbe salon mauresque réalisé par des artisans tunisiens.

Alexandre Dumas avait également fait construire dans l'enceinte de son domaine, un petit pavillon néo-gothique entouré d'eau. Il s'agissait de son cabinet de travail surnommé par l'écrivain le "Château d'If".

Acheté en 1972 par les villes de Marly-le-Roi, le Pecq-sur-Seine et le Port-Marly, soutenues par l'Association des amis d'Alexandre Dumas, le Domaine de Monte-Cristo fut sauvé de la destruction.

Depuis 1994, le château de Monte-Cristo ainsi que la riche végétation, les cascades et les rocailles de son parc ont été restaurés. Tout a été entrepris pour préserver l'originalité du site. Il est ainsi possible d'accompagner Alexandre Dumas dans son "Panthéon personnel" et d'imaginer ce qu'il nommait lui-même "une réduction du paradis terrestre".

Organisation de manifestations : salon du livre jeunesse, animations, spectacles, expositions : programme sur demande.

dddddddd





dddd