Pierre Corneille deux lieux à Rouen :
naissance et jeunesse; maison de campagne









Maison natale en centre ville de Rouen
propriété et gestion : Rouen
reconstitution d'un cabinet de travail, meubles, tableaux

La Maison des Champs à Petit Couronne
propriété et gestion : Métropole de Rouen
Musée sur Pierre Corneille








Maisons en centre ville Rouen

En août 1584, le grand père de Pierre Corneille devient propriétaire de deux logis contigus situés dans une ruelle donnant sur la Place du Vieux Marché. Ces demeures sont alors désignées par les qualificatifs de « grande » et de « petite » maison, et c’est dans la dite « petite » au 17 rue de la Pie, aujourd’hui le 4, que voit le jour le 6 juin 1606, l’auteur du Cid.

Il reste aujourd’hui de la « petite » maison de Corneille, l’atmosphère d’une demeure de l’époque, meublée dans le style Louis XIII, évoquant bien l’esprit de l’ancien maître des lieux, l’itinéraire racontant Corneille à travers les siècles, permet au visiteur qui parcourt ces pièces, d’imaginer aisément le quotidien de ce virtuose du vers, figure majeure du classissisme français.

Reconstitution d'un cabinet de travail, meubles, tableaux du XVIIe et maquette du Vieux-Marché à cette époque. Sur autorisation préalable, accès à la bibliothèque cornélienne consacrée aux œuvres et à leurs représentations.

ddddd

dddddddddd

ddddd

La Maison des Champs à Petit-Couronne

Lorsqu’en 1639 Pierre Corneille reçut en héritage à la mort de son père la « maison manante » de Petit-Couronne, la propriété était déjà depuis un demi-siècle dans sa famille. Elle avait en effet appartenu à son arrière-grand-oncle Pierre Houel, Sieur du Vaudetot, et avait échu en héritage à Pierre Houel, Sieur de Valleville, frère de sa grand-mère.

C’est pour sortir d’une situation familiale compliquée que, Pierre Corneille, le père, maître des Eaux et Forêts, l’acquit le 7 juin 1608. Grâce à cette continuité le souvenir des Corneille se maintint à Petit-Couronne jusqu’à ce que en 1836, un membre de l’Académie de Rouen et l’archiviste du Département de la Seine-Inférieure, en fassent la redécouverte.

C’est en 1874 que le Département acquit la propriété pour y installer un musée cornélien. Depuis le 1er janvier 2016, l'établissement est transféré à la Métropole Rouen Normandie.

ddddd

ddddd